Appel: +370 5 261 51 34, +370 656 43284|info@bernardinuhouse.com
De la Vilnius 2017-06-04T01:13:31+00:00

De la Vilnius

VILNIUS – LA CAPITALE DE LA LITUANIE

sen2Vilnius est la capitale de la Lituanie. C’est la plus grande ville du pays dont la population atteint 600 000 habitants. La superficie de Vilnius est de 392 m2. L’arrondissement de Vilnius est composé de districts de Vilnius, d’Elektrenai, de Salcininkai, de Sirvintos, de Cvencionys, de Trakai et d’Ukmerge dont la superficie totale est de 965 000 ha. La vieille ville, qui est un centre historique de Vilnius, demeure l’un des plus grands dans l’Europe de l’Est. Il y en a beaucoup d’objets du patrimoine historique et culturel de valeur. Les bâtiments dans la vieille ville (1,5 mille environ) ont été construits au cours de différents siècles est cela crée un complexe de tous les styles architecturaux européens. Bien qu’on appelle Vilnius la ville de Baroque, on peut y trouver des bâtiments gothiques, de Renaissance et d’autres styles. Les lieux principaux à visiter, symbolisant la capitale, sont la Tour de Gediminas et la place de la Cathédrale. Elles représentent l’entrée au centre historique de la capitale. Grace à son aspect unique, en 1994 la vieille ville de Vilnius a été inscrite sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO. D’ailleurs, Vilnius est un plus grand centre administratif en Lituanie avec des plus importants nœuds politiques, économiques, sociaux et culturels.

LIEUX À VISITER, LES PLUS IMPORTANTS ET LES PLUS ATTIRANTS

Cette tour est un seul fragment d’un bâtiment du XIIIème siècle survécu jusqu’aujourd’hui. Le château supérieur y reste toujours. Un musée historique de Vilnius est actuellement installé à l’intérieur de la tour et une place panoramique est équipée au-dessus.

Katedra2Le premier roi lituanien à adopter le christianisme, Mindaugas, a construit la première église sur un lieu historique d’un sanctuaire païen. Cette église reste toujours la plus importante en Lituanie ; les reliques de St. Casimir, le patron de la Lituanie, y repose dans un cercueil en argent. Les cloches anciennes du beffroi de la Cathédrale ont été amenées à Vilnius en 1967 de différentes églises des villes lituaniennes.

La plus ancienne partie d’une muraille défensive de la vieille ville, existant encore de nos jours, en 1671 a été transformée en chapelle. C’est l’icône dorée et argentée de la Vièrge Marie qui y attire le plus d’attention : on croit qu’elle possède des pouvoirs miraculeux.

On dit que les croix s’y trouvaient depuis XVIIème siècle quand ils ont été construits en mémoire de moines crucifiés dans cet endroit. Au temps de Staline, ces croix ont été brulées. Le 14 juin 1989, selon les plans des croix originaux, ce monument a été reconstitué.

verbosSaint Casimir, le patron de la Lituanie, est né en 1458. Il était le deuxième fils de Casimir IV, le roi polonais et le grand duc lituanien. Il était très pieux et avait décidé de consacrer sa vie aux études et aux prières et, semble-t-il, ne se sentait pas capable de gouverner le pays. Saint Casimir a décédé à l’âge de 26 ans à cause d’une maladie des poumons. Après sa mort, il était vénéré par beaucoup du monde pour la pureté d’âme et la sainteté. Son culte se répandait rapidement en Grand-duché de Lituanie grâce à la propagande des courtisans qui visaient à s’assurer le soutien local pour la dynastie régnant (Casimir a été désigné le représentant du roi lituanien juste avant sa mort). Le peuple a commencé à vénérer Casimir encore avant sa canonisation officielle qui a eu lieu en 1602 annoncée par le Pape Clément. Dans la deuxième partie du XIXème siècle, le jour de la commémoration de Saint Casimir (le 4 mars), quand on célébrait la messe cérémoniale et avaient lieu des processions, est née la tradition de la foire du petit Casimir. Le peuple venait des alentours de Vilnius et y vendaient des produits artisanaux, surtout de la vannerie. Cette tradition a été vivante également à l’époque communiste mais elle a perdu sa notion religieuse et les artisans ont été déplacés sur la rive nord du fleuve Neris, dans le marché de Kalvarijø. Depuis l’année 1990, cette foire est revenue au centre ville et chaque année, quelques jours avant la date de commémoration de Saint Casimir ainsi que le jour même, les étals des artisans couvrent la rue Pilies et la place de l’Hôtel de ville.